samedi 17 octobre 2020

Les stratégies numériques que chaque cabinet d'avocat devrait utiliser !

 



Tous les spécialistes du marketing digital s’accordent à dire que dans le B2B, il est essentiel de toujours garder une longueur d’avance sur la concurrence. Cela est particulièrement vrai dans le domaine juridique qui est entré de plain-pied dans le monde du digital. Que vous soyez un cabinet d'avocats ou un cabinet-conseil juridique, maintenir votre site au sommet du SERP (page de résultats d'un moteur de recherche) est une tâche bien plus compliquée qu’il n’y parait.

Et pour cause, la compétition est devenue extrêmement rude alors que le secteur du SEO est lui en perpétuel changement. Tout le monde est conscient aujourd’hui qu’il faut avoir une bonne cyber-visibilité pour maintenir un flux constant de prospects et de clients. Les agences de marketing disposent aujourd'hui de plusieurs leviers pour soigner l’image digitale des cabinets qui les recrutent : médias sociaux, sites web, publication dans la presse numérique... S'il y’a l’embarras du choix pour avoir les bons outils, encore faut-il savoir les utiliser. Il est primordial d'établir une bonne stratégie qui permettra de mettre à profit le temps et les ressources investis afin d'obtenir des résultats optimaux. Il faut donc instaurer au préalable une bonne stratégie basée sur des actions pertinentes et particulièrement bien ciblées, car cela vous évitera de mordre la poussière. C'est en ce sens que nous vous expliquons les 4 stratégies marketing indispensables destinées spécialement aux cabinets juridiques, et qui vous permettront de gravir plus aisément les marches du SERP en lorgnant sur les meilleures places.

Prendre soin des avis

Dans le domaine juridique, les avis laissés par les clients jouent un rôle essentiel en termes d’image et de notoriété. Une étude menée par Moz en 2015 montre ainsi que 67% des utilisateurs sont influencés par les commentaires, ceux-ci pouvant faire ou défaire la réputation d’un cabinet en un rien de temps. Lorsqu’un prospect est à la recherche d’un avocat, souvent, son besoin est urgent et immédiat. Divorce, arrestation suite à une conduite en état d’ébriété ou altercation physique, nombreux sont les cas qui nécessitent une prise en charge juridique rapide. Raison pour laquelle beaucoup accordent une grande importance aux opinions et retours des autres clients, car les avis permettent souvent de trancher plus facilement sur le cabinet à choisir.


Plus un client consulte de "vrais commentaires" (nous insistons sur la nécessité d’éviter les faux avis), plus il se projette aisément sur les conseils et services juridiques qu’il est en droit d'espérer. Cela dit, mieux vaut ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et varier les plateformes où les avis peuvent être postés : Facebook pour entreprises, Google pour entreprises, le site vitrine de l’avocat, les sites comparateurs. Ce cabinet par exemple, a su trouver un équilibre parfait entre Truspilot et Google, avec des notations très positives combinées à des commentaires qui peuvent être utiles et dans lesquels beaucoup d’autres clients potentiels peuvent se retrouver.

Comment obtenir des avis positifs des clients ?

Les avis des clients ne tombent pas du ciel. Il faudra que vous alliez les chercher par vous-même. Pour cela, une bonne formation en amont est nécessaire et doit toucher l’ensemble du personnel qui est en contact direct avec les clients, de l’avocat à la secrétaire en passant par la stagiaire. Ainsi, dès que l’occasion se présente, n’hésitez pas à demander aux clients satisfaits de laisser leur avis. Et cela peut se faire de différentes manières :

-        Par lettre : Si vous envoyez la facturation de vos prestations par ce biais (poste, mail), il n’y a pas de mal à inclure à la fin de votre lettre un message invitant les clients satisfaits à laisser un commentaire positif. Dans le cas des mails électroniques, il est recommandé de mettre un lien vers la plateforme qui recueillera l'avis, ce qui permettra par la même occasion d’avoir un taux d’engagement plus élevé.

-        En personne : Le moyen le plus efficace et le plus simple pour avoir l’avis d’un client reste de le lui demander en personne, avec le sourire. S’il vous semble satisfait des services de votre cabinet, demandez-lui gentiment de laisser un commentaire en lui expliquant que cela pourrait aider d'autres personnes dans le même cas.


Optimiser le site web


Nous ne le répéterons jamais assez, un site web lent aura toujours tendance à rebuter les clients potentiels. Si chaque page met plus de 1,5 seconde à se charger, alors il y'a de fortes chances que le visiteur aille voir ailleurs. Et vous n'êtes pas prêt de le revoir de sitôt ! Même chose pour les sites peu ergonomiques, non adaptables aux autres plateformes (tablettes, téléphones) ou qui sont réalisés avec un design alambiqué.

Or, la forme compte aussi bien que le fond, et une information mal exposée peut là aussi galvauder tout le potentiel d’un cabinet juridique sur le plan digital. Un prospect doit avoir la possibilité d’accéder facilement et rapidement aux réponses à ses questions. Il y’a donc certaines règles de base à ne jamais négliger si vous désirez transformer un prospect en client :


1-     Rendre le site adapté aux téléphones et tablettes ("responsive" ou adaptatif)


Google lui-même a signalé que l’indexation mobile allait bientôt devenir la norme. Cela signifie que ceux qui n’ont pas encore fait le saut et continuent à négliger les navigateurs et appareils autres que ceux du PC risquent d’avoir de mauvaises surprises et se retrouver en queue de peloton du SERP d'ici peu. Il faut savoir qu’un grand nombre de clients potentiels font leur recherche à partir des téléphones portables. Cela veut dire que s’ils ne visualisent pas clairement votre site, ils ne s'attarderont pas longtemps sur votre site.



2-     Assurez-vous de la rapidité du site

Si vous avez un joli site avec de nombreux plugins, mais que ces derniers ralentissent son déploiement, alors mieux vaut les changer par d'autres moins gourmands, voire même les supprimer complètement si vous pouvez vous en passer. Les professionnels insistent beaucoup sur le fait que plus de 50% des internautes quittent une page si elle ne se déploie pas assez rapidement. Donc toute action pouvant fluidifier la navigation est bonne à prendre (consulter notre article sur le sujet). Parmi ces actions, vous pouvez : compresser la taille de certains fichiers, faire en sorte que le JavaScript soit chargé en dernier, réduire les images en privilégiant notamment les JPEG, améliorer le temps de réponse de votre serveur.

Créer un contenu exceptionnel

En tant qu’avocat, votre client se nourrit de vos conseils et respire grâce à vos recommandations. Il vous incombe donc de l'aider à y voir on ne peut plus clair dans un domaine que certains qualifient d'ésotérique. Votre site doit par conséquent suivre la même logique et devenir une source riche en informations pertinentes et claires. Évitez autant que possible le jargon juridique trop technique afin que le plus grand nombre puisse comprendre.

Les personnes recherchant des renseignements sur les lois en vigueur, ou des liens vers le palais de justice le plus proche, devraient pouvoir y accéder grâce à des liens utiles que vous placerez à des endroits visibles. Cela sans oublier la mise en place d’une rubrique FAQ (foire aux questions) qui répondra aux préoccupations les plus courantes comme la suspension de permis de conduire ou encore les indemnités de travail. Ainsi, votre site web ne sera pas juste une vitrine exposant vos services, mais également une précieuse source d’information. Car il faut savoir qu’un contenu qualitatif est indispensable pour diminuer le taux de rebond (bounce rate).

Enfin, assurez-vous d’inclure un avertissement dans la rubrique des mentions légales afin de bien préciser que tous les conseils juridiques et les recommandations fournies sont à titre indicatif, et n’engagent en aucun cas votre responsabilité.

Blog juridique


Votre blog est l’endroit idéal pour apporter une réelle valeur ajoutée à votre image. Poster les dernières actualités touchant votre domaine d’activité ou exposer les réalisations des membres de votre cabinet ne fera que renforcer votre réputation digitale. Le minimum de publications conseillé est de 2 à 3 billets par mois, même si idéalement, on préconise une fréquence de 1 à 2 publications par semaine.

Le blog est également l’endroit idéal pour développer les sujets abordés dans la rubrique FAQ (Foire aux questions) du site. Le fait de répondre en détail aux questions des clients permettra de capter de nombreux prospects à la recherche d’informations pertinentes.

Pages internes du site

Bien entendu, un excellent contenu ne doit pas se limiter au blog. Les pages du site web officiel doivent également offrir un contenu fourni et optimisé pour le référencement afin d’aider le site à bien se classer dans le SERP. Une description détaillée des services fournis par votre cabinet doit constituer le strict minimum. Ne lésinez pas sur les moyens pour expliquer de manière étendue ce que vous pouvez faire pour résoudre les problèmes juridiques des clients potentiels. Si vous disposez d’un budget plus important, une analyse approfondie sur chaque domaine ne sera que bénéfique à votre référencement (ex : divorce, pension alimentaire, testament, créances).

Obtenir des liens de qualité

Chaque fois qu’un site web lambda renvoie vers le vôtre, cela indique aux moteurs de recherche que votre site fournit un contenu utile et pertinent aux clients, ce qui peut grandement vous aider à améliorer votre classement dans les résultats de recherche. Cela dit, il existe aussi de mauvais liens qu’il faut éviter à tout prix, car ils peuvent avoir l’effet inverse et vous pénaliser. Ne cédez pas à la tentation des liens artificiels et visez le naturel.


Créer de bons liens est une tâche qui nécessite du temps et de la patience. Il faut nouer des relations, sensibiliser, faire le suivi, et dans certains, investir. Mais le résultat final vaut tous ces sacrifices !

De votre côté, vous pouvez aussi mettre à jour les liens vers les dernières actualités couvrant votre domaine. Nouveau code de la route, divorce de célébrité, querelle sur la garde des enfants, détournement d’argent… Beaucoup de cabinets d’avocats proactifs prennent l’initiative d’envoyer eux-mêmes des commentaires à des journaux sur des situations juridiques difficiles ou atypiques. Il n’est pas rare que des journalistes reviennent vers eux pour approfondir la question. L’avis d’un expert juridique publié dans un article de presse peut avoir des retombées extrêmement positives.

 



Conclusion


Un site web constitue sans aucun doute la meilleure vitrine pour présenter les atouts d’un cabinet d’avocats. Mais pour que ce dernier s’impose dans l’univers du digital, il lui faut également établir une stratégie précise de communication qui mette à profit l’ensemble des leviers disponibles afin de mieux se démarquer de la concurrence (Réseaux sociaux, amélioration du SERP, intégration d’outils adaptés au domaine juridique…). Soigner sa présence digitale, c’est renforcer sa crédibilité auprès des prospects afin de les convertir en clients.


 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire