mardi 7 mars 2017

Comment la voix va métamorphoser le SEO?

capitaine kirk recherche vocale


Souvenez-vous! Quand le Capitaine Kirk interrogeait l'ordinateur du vaisseau USS enterprise, et que ce dernier répondait avec justesse à toutes sortes de questions sans sourciller, on était tous émerveillés, mais après coup on se disait ''ah, ce n'est que de la science-fiction, ce n’est pas prêt d'arriver avant 100 ans''.

Et bien, bienvenue en... 2017.
La recherche vocale sur téléphone mobile est en train de connaitre une croissance à 2 chiffres. Déjà, 55% des ados et 41% des adultes l’utilisent quotidiennement aux États-Unis (Google/Northstart research).


Les raisons du succès


L'engouement pour ce nouveau mode de recherche s'explique tout d'abord par sa célérité. On estime en effet qu’on formule notre demande 3 fois plus rapidement verbalement qu'en tapotant.
Vient ensuite le côté pratique, puisque la voix permet de libérer vos mains et ainsi les consacrer à d’autres tâches (sauf conduire bien entendu). 
Ajoutez à cela ça l'image geek et branchée que reflète la recherche vocale, surtout auprès des jeunes, et vous avez tous les ingrédients pour un succès assuré.

Cependant, tous ces éléments ne doivent pas occulter le facteur majeur qui a favorisé l'éclosion de la voix comme vecteur de recherche : l'amélioration de la compréhension des requêtes. Et sur ce point en particulier, il faut souligner que la pertinence et la précision des résultats a eu impact positif indéniable.

Il y'a 2 ans, 20% des recherches débouchaient sur une erreur, ce qui en rebutait plus d’un : quand on cherchait ‘’ Un restaurant végétarien à Toulouse’’, ça pouvait aisément nous donner ‘’Un restaurant vert et aérien à Toulouse’’, et après quelques tentatives infructueuses, on avait tendance à vite abandonner pour ne plus revenir.
Aujourd'hui, ce taux d'erreur est descendu à 8% et il continue de baisser. 

Pour toutes ces raisons, de nombreux spécialistes prédisent que le futur appartiendra à la recherche vocale et plus globalement aux assistants personnels intelligents (Google Now, Siri d’Apple, Cortana de Microsoft pour ne citer que les plus populaires).


cortana, siri, google now, seo


Où on est on aujourd’hui?


Actuellement, on continue de s’adresser aux moteurs de recherche de deux manières : par écrit ou oralement (par la pensée ce n’est pas à l’ordre du jour, mais ça ne saurait tarder). Là où ça devient intéressant, c’est que notre locution change selon le mode de saisie. Je m'explique: quand nous écrivons, nous utilisons une suite de mots clés, du genre ‘’heure match PSG’’ ou bien ‘’météo Paris demain’’. Par contre quand nous parlons, nous sommes plus enclins à poser une question complète et structurée :‘’à quelle heure est le prochain match du PSG?’’, ‘’quel temps il fera demain à Paris?’’ (pour ceux qui n’ont pas encore essayé, allez sur Google Now, c’est bluffant).

Cette nouvelle manière de solliciter les moteurs de recherche a poussé les différents acteurs du domaine à affiner leurs algorithmes pour mieux interpréter nos questions, et cela commence à donner des résultats intéressants:


  • Les erreurs induites par les mots homophones (se prononçant de la même manière) sont corrigées. L'autel d'une église ne vous mènera plus à l'hôtel.
  • L’historique de recherche est pris en compte. Ainsi, après avoir posé la question ''où se trouve le stade Bernabeu?'', vous pourrez tout simplement demander ''qui est l’architecte?'' ou ''combien de spectateurs?''’’ et Google déduira instinctivement que vous parlez de l’architecte ou de la capacité du même stade.
  • Votre localisation devient plus pertinente: ''Quelle est la distance entre l’hôtel et Orly'' : Google comprendra que vous parlez de l’hôtel dans lequel vous vous trouvez au moment où vous parlez. 
  • Si vous discutez avec un de vos amis sur Viber à propos d’un restaurant X, et que vous ouvrez en parallèle Google now et demandez ''montrez-moi le menu'', Google comprendra que vous parlez du menu du restaurant X de votre conversation.
  • Dans le même registre, le contexte de votre navigation influence les résultats de recherche (ça marche mieux en anglais pour l’instant). Si je regarde la page Wikipedia de Jimmy Hendrix, et je demande à Google ‘’montrez-moi les images de Jimmy’’, il va me montrer les images se référant à Jimmy Hendrix et non les autres Jimmy célèbres comme Jimmy carter.

C’est bien beau tout ça, mais en quoi cela affecte le SEO?


seo 2017, mobile, smartphone , google now


On l’a vu plus haut, vous n’effectuez pas les recherches de la même manière selon que vous écrivez ou parlez. ‘’PDG Microsoft’’ en écrit va se transformer en ‘’qui est le PDG de Microsoft’’ en vocal. Ce petit changement qui peut sembler anodin a en fait de grandes répercussions sur le SEO:


  • Les mots clés longue traîne s'imposeront de plus en plus.  
  • Les recherches se feront essentiellement par mobile. Google attirait déjà notre attention ces dernières années sur l’importance d’avoir des sites adaptatifs et recommandait vivement aux retardataires de s’y atteler au plus vite. Avec l’arrivée en force de la recherche vocale, l’adaptation de nos sites à la version mobile n’est plus considérée comme un luxe, mais comme une nécessité. Notre survie digitale en dépend.
  • Il faudra accorder plus d'importance aux foires aux questions FAQ (de plus en plus de questions commenceront par : qui, comment, où, pourquoi, quand?)
  • Familiarisez-vous avec le schema markup si ce n'est pas déjà fait. Il permet de mieux comprendre le contexte de votre contenu qui deviendra plus pertinent lors des recherches vocales.
  • S’assurer évidemment que vos sitemaps xml sont visibles pour les moteurs de recherches. C’est le genre d’information que les utilisateurs de smartphones et recherches vocales scrutent en premier.
  • Intégrer le fait que les fautes d’orthographe tendent à disparaître (Google devenant incollable là-dessus), pour laisser la place à quelques erreurs de la reconnaissance vocale (en cours d'amélioration).


Alors, encore des réfractaires? 


Il faut savoir que la marche en avant de la recherche vocale prédictive et sémantique est inexorable et déjà bien entamée. Ce n’est qu’une question de mois avant qu’elle ne prenne le pas sur la recherche écrite. Il serait donc judicieux de maîtriser dès à présent les nouvelles techniques SEO qui résultent de cette nouvelle tendance, vulgarisée par les assistants personnels intelligents. Ceux qui préfèrent attendre et voir venir risquent de s’en mordre les doigts.



Théo R.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire